Professionnelle Petite Enfance durant de nombreuses années, j’ai pris un jour la décision de tourner la page sur toutes ces années au service des tout-petits, pour en écrire une autre !
Lorsque je dirigeais des établissements Petite Enfance, au cours des longues heures d’observation ou de partage des jeux et des fêtes des enfants, j’ai puisé les expressions candides, émerveillées, les gestes patauds et en même temps si légers..
Mais je dois aussi beaucoup à mon professeur de dessin et de peinture qui m’a enseigné l’art d’une aquarelle colorée ainsi que la liberté du geste et du pinceau. Ce don inestimable m’a permis, au contact des tout-petits, les croquis de mes premiers lutins.
                                                                                        
Grâce à un ami (vous savez, CELUI sur qui on peut compter à tous moments) je me suis lancée dans la création d’entreprise : une entreprise qui ait du sens, qui ait un sens…
C’est ainsi que j’ai voulu associer non seulement l’élégance à l’imaginaire infantile avec des dessins empreints de poésie et de délicatesse, mais aussi un apport pédagogique, d’où l’idée originale et novatrice de relier une histoire à chacune de mes Collections.

.

Autour d’Obligeance il y a les autres amis (les vrais, les discrets ceux qui aident et encouragent) les professionnels chevronnés, mais surtout Juliette ma nièce, ma fée et Mariano le grand Chef d’orchestre graphiste dit Pippo le bien nommé.
Nous offrons à vos petits et grands enfants des produits tout simplement beaux, élégants, intemporels, respectueux de Dame Nature.
.
Enfin me direz-vous, pourquoi « Obligeance » ?
Obligeance fait partie de cette longue liste des beaux mots français se terminant par « ance » : naissance, renaissance, prestance, élégance, préséance, persévérance, confiance, prévenance, bienfaisance, bienveillance, espérance, extravagance, complaisance, nuance, clairvoyance, constance …
Des mots qui enveloppent par leur douceur et leur fantaisie, des mots dorénavant désuets et qui pourtant font les piliers de l’éducation des petits.
Obligeance est donc un mot passé, trépassé, dépassé mais notre monde a tant besoin de cette obligeance, de cet art de faire attention à l’autre, de cette capacité à servir autrui, que c’est celui que j’ai choisi !
Une belle manière de lui redonner vie car la tendresse pour le tout-petit et l’amour de la langue française nous obligent !
Et ma plus grande joie de créatrice serait un jour de savoir que tel d’Artagnan, votre enfant s’est écrié : « Maman, Papa, je suis votre Obligé ! »